Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Les vidéos

Présentation du projet de prolongement de la ligne T1 de tram'bus - Transcription

Prolongement de la ligne de Tram'bus. Arènes, Ecusson, Faire gagner ensemble le cœur de la métropole en Tram'bus.

Forte de ses 27 communes et 240 000 habitants, la Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole puise sa modernité dans ses racines historiques.

Au cœur de ce territoire attractif et dynamique, le centre-ville de Nîmes est un secteur clé pour tout le territoire. Ainsi, l’Ecusson, constitue  un puissant générateur de déplacements notamment pour les salariés, mais aussi pour les scolaires ou les visiteurs. Il est donc primordial que l’on puisse y accéder facilement et pas uniquement en voiture !

A cet égard, Nîmes Métropole qui gère le réseau Tango de transports en commun s’est déjà engagée vers des solutions plus respectueuses de l’environnement, plus paisibles pour les riverains et surtout, plus économiques pour les usagers. 

La mise en service, le 29 septembre 2012, de la première ligne de tram’bus s’inscrit dans cette logique.

Cette ligne de 4 kilomètres et demi, parcourus en 12 minutes relie l’échangeur de l’autoroute A54 jusqu’aux Arènes. 

Avec plus de 7000 voyages assurés chaque jour, le succès est au rendez-vous.

 

7 700 voyages par jour, étude TCN mai-juin 2014.

Les clés de ce succès sont essentiellement dues au tram’bus, qui présente tous les ingrédients du « haut niveau de service » :

Un véhicule moderne qui offre un niveau optimal de confort aux voyageurs.

Un parcours en site propre sur l’itinéraire qui garantit de bonnes conditions de circulation du tram’bus à toute heure de la journée.

Des services renforcés en termes d’amplitude horaires, de fréquences de passage …

 

Cependant, en s’arrêtant aux Arènes, la ligne de tram’bus reste incomplète : pour se rendre dans tous les secteurs de l’Ecusson, il faut changer de bus ou finir à pied.

Le tram’bus a apporté un nouvel élan au réseau… qu’il s’agit maintenant de consolider, avec le tour complet de l’Ecusson.

Transports et aménagements : Les deux faces du projet.

Le projet de prolongement de la ligne de tram’bus autour de l’Ecusson  comporte deux volets.

C’est d’abord une réponse aux besoins de nouvelles mobilités dans notre agglomération, avec un mode de transport performant et à haut niveau de service.

De plus, ce projet offre l’occasion de rénover les grands boulevards et les principales places qui ceinturent le cœur historique et sauvegardé de la ville de Nîmes, au profit de son attractivité et de son dynamisme économique.

Un système de transport performant.

La plateforme destinée aux transports en commun s’étire sur deux kilomètres deux cent, côté intérieur de l’Ecusson. Le tram’bus circulera sur une voie dans le sens inverse de la circulation générale.

6 stations sont prévues le long de l’itinéraire.

A partir des Arènes, le tram’bus empruntera le Boulevard Victor Hugo pour desservir la station Arènes.

Une solution originale a été mise en œuvre pour implanter les stations tout en respectant les alignements d’arbres tout au long du tracé.

Nîmes possède une grande diversité de places publiques. Le tram’bus va en desservir ou traverser quelques-unes des plus symboliques.

Le prolongement de la ligne de tram‘bus est donc l’occasion de repenser leur organisation et leur lien avec leur nouvel environnement.

Le tram’bus impulse une nouvelle dynamique sur l’espace public avec des aménagements de façade à façade : voirie, trottoirs, éclairage public, espaces verts, mobilier urbains sont modernisés. 

Autour du projet de tram’bus, c’est aussi une nouvelle  organisation du centre-ville qui est proposée sur les boulevards de l’Ecusson, notamment sur la circulation, le stationnement et les livraisons.

Sur la totalité de l’itinéraire, une place importante est faite aux vélos. Des liaisons cyclables et des stationnements pour 2 roues seront réalisés.

Les trottoirs seront aussi rénovés et élargis, au profit d’un nouveau partage de l’espace public.

La circulation générale continuera à se faire sur 2 voies. Aujourd’hui, les bus du réseau Tango roulent dans le seul sens de la circulation générale.

L’une des grandes innovations du projet est l’ouverture de la nouvelle plateforme en site propre du tram’bus aux autres lignes du réseau Tango, ce qui leur permettra de circuler dans les 2 sens. Le réseau Tango pourra alors être restructuré en 2016 à la mise en service du site propre.

L’un des points les plus sensibles est la présence des trémies d’entrée et sortie du parking de la Coupole qui réduisent ponctuellement la largeur de la chaussée.

Une modification de la circulation locale dans la contre-allée offrira de nouvelles possibilités de desserte du quartier Nord Gambetta, tout en maintenant une fluidité du boulevard lui-même.

Au total, 9 places ou squares emblématiques, en lien direct avec les boulevards de l’Ecusson seront réaménagés. Ces aménagements sont pris en charge par la Ville de Nîmes en complément du projet de transport porté par l’agglomération.

Une modification importante est prévue au niveau de la Place des Carmes qui sera raccrochée à l’Ecusson. 

Le haut du Bd Courbet, à côté de l’Eglise Saint-Baudile sera réservé à la circulation des bus et des vélos. La circulation automobile empruntera la rue Condé.

Autour de l’Ecusson, la circulation sera apaisée par une vitesse réduite sur certaines sections pour faciliter la multiplicité des usages.

Innovation majeure du projet, une 6ème station est prévue au niveau de l’Esplanade Feuchères, en connexion avec la gare SNCF. Elle permettra également une correspondance avec la future ligne T2.

Avec le prolongement de la ligne de tram’bus autour de l’Ecusson, 12 000 voyages par jour sont attendus en 2016, soit un gain de 70% par rapport à la situation actuelle.

En renforçant la desserte du centre historique, le prolongement de la ligne de tram’bus contribue à l’essor économique de la cité. L’attractivité du cœur historique et de ses commerces se renforcera.

Le tram’bus est un projet de développement durable s’articulant autour d’un système de transport performant et à haut niveau de service. Il contribue à l’amélioration de la qualité de l’air et du bilan carbone, 330 tonnes équivalent CO2 économisées chaque année.

Le bruit s’estompe, la ville s’apaise, les places s’épanouissent,Avec le tram’bus c’est l’ensemble de notre cadre de vie qui s’embellit.

Prolongement de la ligne de tram’bus, Gagnons ensemble le cœur de la Métropole.

 

Conception : Stratis, Réalisateur : Gilles Lougassi - Juin 2014