Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Nouveau contexte

C'est aujourd’hui que se prennent les décisions qui façonneront durablement l’avenir de notre agglomération et la qualité de notre cadre de vie. La mobilité pour tous est au cœur de ce défi.

Faire de la mobilité un droit pour tous, c'est faciliter les déplacements vers son travail, son habitation,ses loisirs ou ses commerces préférés, le tout à moindres coûts.
En cela les Transports Collectifs en Site Propre (TCSP) inscrits au Plan de Déplacements Urbains de l'agglomération, créent les conditions d'une formidable mutation de nos déplacements : des trajets plus rapides, plus réguliers, plus confortables, plus accessibles... et bien moins chers qu'un déplacement en voiture.
À cela s'ajoutent la réduction de la pollution et l'embellissement de la ville permis par les travaux d'aménagement qui accompagnent les projets de transports !

Une première étape a été franchie avec la mise en service du tram’bus dont le succès confirme la justesse des choix effectués.

Mais cette innovation majeure ne doit pas rester sans lendemain.
C’est pourquoi Nîmes Métropole a décidé de mener une concertation sur le prolongement de la ligne de tram’bus du 15 février au 30 avril 2013 et de lancer par ailleurs les études préliminaires pour la deuxième ligne Est/Ouest.

Le prolongement de la ligne de tram'bus vers le cœur historique et commerçant de la métropole et, à terme vers le futur éco-quartier Hoche et l'université, s'inscrit dans la logique de progrès et d'innovation de nos déplacements.

Ensemble, faisons gagner le cœur de la métropole.

Un nouveau projet pour aller encore plus loin

Le projet initial de la ligne de tram’bus comprenait le tour de l’Écusson et avait reçu un avis favorable de l’architecte des Bâtiments de France et du commissaire enquêteur.
Il a pourtant été partiellement stoppé. Aussi, malgré les difficultés rencontrées et bien que les interprétations des juridictions administratives soient contestées, il était indispensable d'avancer pour irriguer le cœur historique, économique et touristique de l'agglomération.

C’est donc un projet différent, respectant intégralement les arbres qu’il a fallu repenser.
Il concerne la réalisation sans attendre de la desserte Arènes – Écusson.
Mais l’objectif n’est pas de s’arrêter en si bon chemin. Il s’agit aussi de prévoir à terme une extension au nord jusqu’au futur éco-quartier de Hoche Université, en cours de réalisation par la Ville de Nîmes et au sud vers Caissargues.
Avec ce prolongement de la ligne actuelle, le tram’bus constituera alors le premier maillon d’un réseau de transport restructuré et performant.

Gagnons ensemble le cœur de la Métropole

Durant la période du 15 février au 30 avril 2013, Nîmes Métropole a mis en œuvre une très large concertation sur le prolongement de la ligne de tram’bus.
La volonté était de soumettre les options envisagées,de présenter les enjeux et objectifs du projet à l’ensemble des acteurs et habitants du territoire,notamment ceux des quartiers directement impliqués par le tracé.
Cette concertation a permis d’enrichir les études et surtout, de les confronter aux réalités et aux attentes de chacun, pour co-construire le nouveau projet de ligne de tram’bus.

A l'issue de cette phase de concertation, le programme détaillé et définitif du projet a été arrêté. Du 16 juin au 13 août 2014, le projet a donc été soumis à une autre période de concertation beaucoup plus formalisée : l’enquête publique préalable à la déclaration d'intérêt général du projet (DIGP) et au permis d'aménager dans le périmètre du secteur sauvegardé.

Sur ces deux procédures, la commission d’enquête publique a conclu avec un avis favorable sans réserve, assorti de recommandations le 15 septembre 2014. 

A l’issue de ces deux phases de concertation, le conseil communautaire, prenant acte de l’avis favorable sans réserve de la commission d’enquête et de ses quatre recommandations, a donc déclaré le projet d’intérêt général le 5 novembre 2014

Quelques jours après, le 14 novembre, le Maire de Nîmes, sur les mêmes bases, délivrait l’arrêté lié au Permis d’Aménager pour la partie située dans le secteur sauvegardé.

 

Les nouveautés et points forts du projet

  • 6 stations intégrées réparties le long du tracé
  • La station Feuchères Esplanade permet de rejoindre la gare SNCF et sera en correspondance avec T2
  • Une implantation des stations respectant les arbres
  • Un nouveau partage de l’espace sur les boulevards de l’Ecusson
  • Des liaisons cyclables et des stationnements 2 roues sur tout le tracé
  • L’ouverture du site propre du tram’bus aux autres lignes du réseau Tango
  • 10 places et squares emblématiques réaménagés