Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Environnement : favoriser la qualité de ville

Le tram’bus permet une nouvelle organisation des circulations automobiles et donc de lutter contre de nombreuses nuisances : pollution, bruit, insécurité routière.... En effet, l’usage des transports collectifs participe à diminuer le bruit en même temps que les émissions de gaz à effet de serre. Circulation apaisée, itinéraires nouveaux, les riverains de la ligne bénéficient d’améliorations notables en termes d’environnement.

Une qualité de l’air améliorée

L’objectif est de renforcer l’usage des transports en commun et de limiter celui de l’automobile dans les secteurs denses de l’agglomération. Ces kilomètres économisés diminueront d’autant les consommations de carburants et seront autant de rejets en moins dans l’atmosphère. Le tram’bus est donc un projet de développement durable s’articulant autour d’un système de transport performant et à haut niveau de service. Il contribue à l’amélioration de la qualité de l’air et du bilan carbone avec 330 tonnes équivalent CO2 économisées chaque année. 

Moins de bruit en ville

De toutes les nuisances urbaines, le bruit est celle qui est la plus ressentie. Le tram’bus contribue à réduire les niveaux de bruit dans les artères les plus fréquentées du cœur de l’agglomération. Il permet également un nouveau partage de la voirie, au profit des modes doux (marche et vélo), bien moins bruyants que l’automobile.